Cité internationale de la bande dessinée et de l’image

Histoire de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image

La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image était à l’origine du festival international de la bande dessinée qui s’est présenté à Angoulême en 1974. A ce moment-là, des collections de planches originales commençaient à se réunir dans le musée des beaux-arts d’Angoulême, ce qui a amené par la suite le Ministre de la culture à faire un projet de construction d’un centre national de la bande dessinée et de l’image, dans le but d’abriter un musée, une médiathèque et aussi un centre d’imagerie numérique. Ce dernier a été inauguré en 1990 avec l’ouverture de la bibliothèque de la bande dessinée qui a montré d’ailleurs une exposition remarquable, mais dont l’association a été dissoute malheureusement en Janvier 2008 pour faire naître la Cité  internationale de la bande dessinée et de l’image. Cette dernière met au service du public un musée de la bande dessinée, une bibliothèque, des expositions, mais en plus c’est un lieu atypique d’Angoulême car la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image peut aussi accueillir diverses organisations d’évènements de tous types comme les séminaires, les déjeuners d’affaires, etc…  L’école d’art et de création graphique limart encourage ses étudiants à se rendre dans cette cité internationale de la bande dessinée et de l’image, afin de développer leur curiosité sur cet art qu’est la bande dessinée, qui est parfois négligé.

lorigine-de-la-cite-internationale-de-la-bande-dessinee-et-de-limage.jpg

Les activités proposées à la Cité internationale

La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image n’est pas seulement un centre d’expositions comme la plupart des gens pensent. C’est aussi un lieu qui propose des activités professionnelles comme les conférences-débats sur un thème fédérateur et autour d’un petit-déjeuner par exemple. La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image organise aussi des excursions parfois réservées aux anciens et amis de la Cité elle-même, la visite d’un lieu culturel emblématique, et surtout des activités sportives divisées en deux, d’une part, celles qui ne sont pas encadrées par des enseignants comme la natation, le basket, le futsal, la musculation cardio, le badminton ; d’autre part, celles qui sont encadrées par un personnel du service des sports comme l’aqua gym, le zumba, la remise en forme et bien d’autres. La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image est ainsi dotée de plusieurs emplacements de pratique sportive.

les-activites-sportives-de-la-cite-internationale-de-la-bande-dessinee-et-de-limage.jpg

 

 

Author: Philippine

Share This Post On